PLATS TYPIQUE DE PARANÁ

BARREADO

Viande cuité lentement et assaisonnée aux herbes. Elle est servie avec des bananes, de la farine de manioc trés fine et du «pirão». Le «pirão» est un genre de purée à base de jus de viande ou de poisson et de farine de manioc. Dans le cas du barreado le pirão est au jus de viande.
En 1720, les açoriens passèrent par Antonina en se rendant au port d'Itajaí. Ils y laissèrent l'habitude de faire le barreado, plat qui représente à présent la cuisine du littoral du Paraná. C'est le seul plat au Brésil qui ait gardé l'habitude açorienne de «barrear», c'est à dire de descendre une marmite , à l'aide de cordes, jusqu'au centre de volcans éteints pour que les viandes et les épices cuisent dans les vapeurs chaudes, le couvercle de la marmite étant hermétiquement fermé par une pâte faite de farinhe et d'eau. Au Brésil, la marmite de terre, qui vient de notre héritage portugais, est enterrée dans le sable de nos plages.

À partir de 1721, les «tropeiros» deviennent les grands responsables des changements sociaux-économiques du village appelé Curitiba. Il conduisent des troupeaux de mulets du Rio Grande do Sul jusqu'à la grande foire de Sorocaba dans l'état de São Paulo, par le chemin de Viamão, négociant bétail et marchandises et louant des fermes pour passer l'hiver. Les fermiers, eux, n'ayant où aller, vont dans les villages, où ils ouvrent des commerces et négocient le bétail et son transport.

La nourriture des «tropeiros» se composait des plats suivants:

QUIRERA DA LAPA

Purée faite de maïs grossièrement écrasé, cuite avec des cotelettes de porc fumées.

PAÇOCA DE CHARQUE

Charque (viande salée et séchée) revenue dans du beurre avec des oignons et ensuite pilée , au pilon, avec de la farine fine de manioc.

Petit à petit la prospérité et avec elle les émigrants arrivèrent. D'abord les allemands à partir de 1833, puis les italiens (1855) suivis des polonais (1895), des sirio-libanais (1910), des holandais (1911) et des japonais (1911).

FILET DE PORC À L'ANANAS

Le filet de porc roti à l'ananas est une recette des allemands qui se sont installés dans le nord de l'état du Paraná. Ils ont gardé l'habitude de manger du porc et l'accompagnent d'ananas qui pousse trés bien dans cette région chaude.

POULET AUX PIGNONS

Les filets de poulet cuits au four sont gratinés avec de la crème fraîche, du fromage, du maïs, des petits pois et des pignons. Les pignons sont les graines de l'araucaria, pin typiques de notre région.
À son arrivée au Brésil, le premier immigrant holandais, Leendert Verschoor, a remarqué que la région était propice à l'élevage des bovins. Il encouragea donc la création de système de coopératives de produits laitiers dans les «Campos Gerais», plateau proche de Curitiba, à Carambeí, Castrolândia, et Withmarsum.

VIANDE SECHÉE AU SOLEIL EN CITROUILLE

Charque (viande salée et séchée) cuite dans une citrouille.

Ce sont les populations de Nordeste du Brésil, qui, venant travailler dans les cultures de café ont créé ce plat, maintenant typiquedu Nord du Paraná. Enrichi de fromage blanc crémeux - le catupiry - les grands propriétaires de fermes de café, qu'on appelait «les barons du café», le faisait servir à leur table. Ce plat symbolise l'union entre le nord et le sud du pays, le respect entre des peuples d'origine et de traditions si différentes, et, par sa valeur nutritive, l'arrivée de la prospérité. 

DESSERTS TYPIQUES

Fruits naturels Compote sont la tonique des fermes et des sites de Parana. Stocké dans des bocaux en verre sur les étagères ou dans des bidons de vingt litres dans des endroits sombres, fruits de la passion, sauvage zeste d'orange, figues, papaye verte, noix de coco bonbons, pommes et poires au vin font la joie des enfants, lorsqu'ils sont proposés le dimanche. Aussi les gâteaux de semoule de maïs et puddings aipins avec du jus de mandarines.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now